En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Psychothérapie - Psychopraticien - Psychanalyse - Blois

Quelque soit le champ "PSY" d'où l'on vienne, nous faisons de la psychothérapie et/ou de l'analyse psychologique (voire de la psychanalyse). La Loi cadre désormais le terme de psychothérapeute (celui de sexologue reste disponible à qui veut bien l'utiliser, sans préparation, formation ou cadre éthique, malgré l'existence d'un diplôme national inter-universitaire) mais la Loi ne cadre pas les outils pratiques, les approches historiques, les référentiels théoriques et le foisonnement des écoles. Vous trouvez donc en face de vous des psychiatres, des psychologues, des psychothérapeutes, des psychanalystes et à partir de 2015 des psychopraticiens (psy n'appartenant pas aux niches organisées par quelques lobbys professionnels. A juste raison pour l'essentiel de la mise en registre officiel, maladroitement ou perfidement dans d'autres cas) Ce qui est important de retenir sera que c'est de la relation au thérapeute, quels que soient sa posture et son titre, que va se jouer une démarche de changement, la démarche thérapeutique et le soin de soi, le chemin de la liberté. A côté de cela se nichent des coachs et des praticiens en relation d'aide...ceux-là n'accompagnent pas dans le soin de soi, mais à la surface du mieux vivre, du mieux-être, ce qui est déjà beaucoup dans certains cas. Pour ce qui me concerne, ma pratique de psy-chopraticien (finalement) et d'analyste vient en second plan après celle de sexologue, sexothérapeute et de thérapeute de couple. Cela ne correspondait pas aux préceptes hédonistes ni à mes références psychanalytiques libertaires que de se conformer (avec efforts, coûteux sur tous les plans) aux exigences de l'ARS Région Centre pour être titré et en-registré comme psychothérapeute. J'utilise en effet des référentiels et une pratique (tant en psychothérapie qu'en sexothérapie) issus de ce que Michel Onfray nomme la gauche freudienne. Des illustres cocréateurs de la psychanalyse, prédécesseurs de, avec et après Freud qui auront toujours essayé de rester des médecins-thérapeutes proches de tous et de toutes (quels que soient les revenus et les positions sociales des personnes), accessibles et surtout cherchant sans cesse à mettre en oeuvre des pratiques qui ne fassent pas perdre trop de temps et d'argent aux patients. Les figures qui alimentent  ma clinique et ma pratique quotidienne (au delà des fondateurs que sont Freud, Jung et Lacan dont l'histoire personnelle - les censures sont levées depuis quelques années seulement - et l'évènementiel transgénérationnel expliquent nombre de concepts et postures - ce qui n'enlève rien au génie et les rend plus humain, plus accessibles) se nomment: W.Reich, S.Ferenczi, O.Gross et la "gauche freudienne", D.Winnicott, F. Dolto, D.Dumas et le transgénérationnel, les chercheurs de l'école de Palo Alto (les courants les plus résents), les sexoanalystes/thérapeutes Claude Crepault, Jacques Waynberg, les philosophes hédonistes et les matérialistes passés en arrière plan des idéalistes...les créateurs d'arts en général, ...enfin, ceux qui parlent aux sens.
index.jpg
2.jpg
index.jpg
index.jpg
 
 
 
 
                                                   
 
                                               

Actualités

Pour les curieux de la psychanalyse transgénérationnelle, lire le nouveau livre de Bruno CLAVIER: "les fantômes de l'analyste"
Une conférence du "Jardin d'idées" à ce sujet est en ligne.



 

 
 

 

Découvrez la galerie photos

Nos petits plus

  • Stationnement aisé et gratuit
  • Pharmacie parapharmacie proche

 

Aujourd'hui

C°min

C°max

Infos consommateurs

Avertissement Jeux
Jouer comporte des risques : endettement, dépendance... Appelez le 09-74-75-13-13 (appel non surtaxé)

Avertissement alcool
L'abus d'alcool est dangereux, consommez avec modération.